Revenir à Les partenaires du réseau

Sorbonne Université

Sorbonne Université est issue de la fusion en 1er janvier 2018 des universités Pierre et Marie Curie-Paris 6 (UPMC) et de Paris-Sorbonne (Paris 4), et réunit des compétences en sciences et ingénierie, lettres et médecine.

Cette université regroupe 6300 enseignants-chercheurs et chercheurs, 4900 personnels BIATSS et ITA, 4700 doctorants (sur 54000 étudiants), 137 unités de recherche, 23 écoles doctorales. Sorbonne Université a pour ambition d’être un carrefour de tous les savoirs, capable de répondre aux enjeux intellectuels et scientifiques du 21ème siècle. En réunissant un large champ de disciplines, Sorbonne Université est a priori plus à même de développer une recherche en prise avec les défis sociétaux. Cette interdisciplinarité féconde s’appuie sur le développement constant du cœur des disciplines et sur le développement sur le long terme de tous les grands champs du savoir.

L’Unité Mixte de Recherche 7619 METIS (Milieux environnementaux, transferts et interactions dans les hydrosystèmes et les sols) est un laboratoire de Sorbonne Université qui dispose de compétences scientifiques reconnues en modélisations et méthodes géophysiques. L’UMR METIS (ex-Sisyphe) s’intéresse principalement au cycle de l’eau, des éléments et des polluants dans des milieux qui peuvent être très impactés par l’homme mais qui sont aussi une ressource sensible et indispensable au développement de la société.

En géophysique appliquée, l’UMR METIS est une entité leader en développement méthodologique concernant les méthodes électriques et électromagnétiques au sens large pour la caractérisation des sols et du sous-sol ; le groupe de géophysique appliquée de l’UMR METIS bénéficie d’une large expérience tant sur le plan de la prospection, de la modélisation théorique et du traitement de données géophysiques. Durant les dernières années, l’expertise de l’équipe de géophysique s’est étendu au suivi des processus hydrogéologiques dans la proche surface (écoulement d’eau, transport salin, dépollution) par la géophysique. L’influence des hétérogénéités sur les écoulements dans la proche surface et la détection des écoulements préférentiels est une thématique en plein développement au sein de l’équipe.

L’UMR METIS est impliqué dans un grand nombre de projets nationaux et internationaux visant à caractériser la proche surface par l’utilisation de la géophysique. Parmi ceux-ci, l’UMR METIS est porteuse de deux workpackage de géophysique de l’Equipex CRITEX « équipements innovants pour la zone critique » : les WP6.1 « Méthodes sismique » et WP 6.4 « Polarisation provoquée » (pour plus de détails: www.critex.fr). Le laboratoire participe à l’ITN ENIGMA (Innovative Training Network European training Network for in situ imaGing of dynaMic processes in heterogeneous subsurfAce environments), un projet européen Marie Sklodowska-Curie visant à créer un réseau de formation de 15 étudiants à travers un large partenariat de 15 universités et 6 entreprises à travers toute l’Europe (pour plus de détails: https://enigma-itn.eu/). Ce projet vise à développer l’étude et l’imagerie des processus hydrogéologiques et biogéochimiques dans la proche surface à l’aide de méthodes géophysiques. Le laboratoire est le coordinateur du réseau Geofcan (Géophysique des Sols et des Formations Superficielles) depuis son début en 1996.

Date d’entrée dans le réseau : depuis l’origine (soit en 1996)

Contact : Roger GUÉRIN